White Umbrella
11/12/2017 - 1:24:24   
RESIDENT EVIL
-- JEUX ---------------
Resident Evil Ø
Resident Evil Rebirth
Resident Evil
Resident Evil 1.5
Resident Evil 2
Resident Evil 3 Nemesis
Resident Evil 4
Resident Evil 5
Resident Evil Code Veronica
Resident Evil Survivor
Resident Evil Survivor 2 Code Veronica
Resident Evil Dead Aim
Resident Evil Outbreak
Resident Evil Outbreak File 2
Resident Evil Deadly Silence
Resident Evil Gaiden
-- FILMS --------------
Resident Evil Ground Ø
Resident Evil Apocalypse
Resident Evil Extinction (à venir)
Biohazard 4D Executer

SILENT HILL
Silent Hill
Silent Hill 2
Silent Hill 3
Silent Hill 4 The Room

PARASITE EVE
Parasite Eve 2

WHITE UMBRELLA
Forum
Contacter le webmaster
Team
Liens
F.A.Q
Accueil

PARTENAIRES
Resident Evil Virus
Forum RE RPG

www.white-umbrella.fr.st (ou lien direct : http://mathieuredfield.free.fr), White Umbrella V6.0   
AccueilAccueil    Bas de pageBas de page    RetourRetour    ImprimerImprimer    MailMail    Fermer la pageFermer la page


WESKER'S REPORT 1


Mon nom est Albert Wesker. Mon ambition était de devenir un chercheur haut placé chez Umbrella Inc. Une compagnie de produits pharmaceutiques qui réalisait secrètement des recherches sur des Armes Organiques Biologiques, plus connues sous le nom de A. O. B. Mais au laboratoire principal de recherche situé à Raccoon City, je rencontrai un chercheur brillant et talentueux, qui me fit décider de suivre une voie différente - William Birkin. En temps voulu, je changeai ma position pour les S.T.A.R.S., une unité de forces spéciales du Département de Police de Raccoon.

Umbrella avait plusieurs membres de son personnel qui travaillaient dans le département de police pour pouvoir faire face à des situations de crise pour leur recherche illégale des Armes Organiques Biologiques. Je devins le chef des S.T.A.R.S. et poursuivis toutes sortes d'activités de renseignements pour le compte d'Umbrella. Tout en continuant de servir Umbrella, je concevais mes propres plans et attendais le bon moment pour les mettre à exécution. Enfin par la suite, l'opportunité se présenta.

24 juillet 1998

Les incidents du meurtre étrange qui s'étaient produits dans la forêt près du manoir furent le commencement de tout. Le manoir était le laboratoire secret d'A. O. B. d'Umbrella et il était évident que la réalisation du Virus-T fut la cause du meurtre. Au début, Umbrella m'instruisit secrètement pour garder les S.T.A.R.S. en dehors de l'affaire, mais en conséquence des réactions concernées des citoyens, les S.T.A.R.S. n'avaient pas d'autre choix que de se lancer dans l'enquête. Ce fut alors à cet instant que mon ordre suivant fut donné. Envoyer les S.T.A.R.S. au manoir, disposer d'eux, puis faire le rapport de la situation aux quartiers généraux afin que leurs affrontements contre les A.O.B. puissent être utilisés comme analyse de données ce qui permettrait à Umbrella de dresser un portrait étendu des capacités de combat des A.O.B.

Des deux équipes S.T.A.R.S., j'envoyais d'abord l'équipe Bravo. Ainsi que cela était prévu, l'élite des S.T.A.R.S. donna tout ce qu'elle put et devint un échantillon de données utiles. Par la suite, je préparais l'équipe Alpha pour "retrouver et sauver" l'équipe Bravo disparue. Les membres de l'équipe Alpha démontrèrent également leur utilité et comme prévu beaucoup périrent. Il n'y eut que cinq survivants sur les onze membres d'origine des S.T.A.R.S.. Pour l'équipe Alpha, ce furent Chris Redfield, Jill Valentine et Barry Burton. Pour l'équipe Bravo, Rebecca Chambers et Enrico Marini. Il était temps de mettre mes plans à exécution. En plein cœur de l'enquête, je pouvais m'emparer de l'Arme Bio-Organique ultime d'Umbrella, le Tyrant, et rejoindre les rangs d'une compagnie adverse. Afin de gagner ma place dans cette société compétitrice, j'avais besoin des données de combat réel du Tyrant. Les membres survivants privilégiés des S.T.A.R.S. étaient justement le meilleur appât. Je décidai de forcer l'un d'entre eux à jouer le rôle de Judas afin de les attirer jusqu'au Tyrant. Ce traître fut Barry. Barry était le genre d'homme qui croit en la justice et la vérité pure et dure et il chérissait sa famille plus que tout autre chose. Son genre était facile à manipuler. Je n'eus qu'à lui retirer la chose la plus importante à ses yeux. Ma seule erreur de calcul fut de ne pas tenir compte de l'important potentiel de Chris et Jill.
Mais avec Barry, l'homme de famille jouant le traître, le plan se poursuivit comme prévu. A ce moment là, la chance tourna de façon inattendue. Je dus éliminer Enrico qui était parvenu à découvrir ce qui se cachait derrière toute l'affaire. J'utilisais Barry afin de l'atteindre.

Après m'être débarrassé de cette nuisance, j'attendis l'échantillon du spécimen que Barry allait m'amener à la chambre du Tyrant. Je m'injectais le virus que j'avais obtenu de Birkin à l'avance. Si je faisais croire à Umbrella que j'étais mort, cela devenait d'autant plus facile de me vendre à la compagnie adverse.

Selon Birkin, le virus avait de profonds effets : il mettrait mon corps en état de mort temporaire, et me ramènerait par la suite à la vie en possession de pouvoirs surhumains. Par conséquent, je libérais un terrifiant Tyrant de son sommeil et le laissai s'attaquer à moi. A l'instant où ma conscience me quittait, j'étais certain que le plan serait couronné de succès. Jamais je n'aurai pu imaginer que les S.T.A.R.S. seraient à même de détruire la créature maléfique. Je perdis le Tyrant et le plan que j'avais mis en œuvre, qui m'avait coûté mon humanité, se conclu par un échec.

A partir de ce moment là, toute chose et quiconque se mettraient sur mon chemin seraient éliminés. Cela avait été ma façon d'agir depuis un bon bout de temps et cela le restera toujours. Je devais faire payer les S.T.A.R.S. à tout prix.

Septembre

Deux mois avaient passé depuis l'incident du manoir. Pour retrouver tout ce que j'avais perdu dans ma nouvelle organisation, je m'associai avec Ada Wong, un agent qui avait été également envoyée pour espionner Umbrella. Je savais en mon for intérieur que le chercheur clé était William Birkin, mais ce qu'il ne savait pas était qu'Umbrella ne plaisante pas... avec personne. Birkin finirait par être assassiné, et le Virus-G tomberait entre les mains d'Umbrella. Mais l'équipe de nettoyage mené par Hunk était au devant de nous. Au moment où ils trouvèrent Birkin, il s'était déjà injecté le Virus-G... Il devint sa propre création et décima l'équipe au complet.
Peu après, le Virus-T transporté par les rats se propagea à travers tout Raccoon City, et Umbrella dut faire face à son pire scénario.

28 septembre

Les braves citoyens devinrent des zombies, et la ville allait rencontrer son destin dévastateur. Les humains n'étaient pas de taille à lutter contre les zombies. Dans ce chaos, les quartiers d'Umbrella d'Europe mirent en service un nouveau type d'A. O. B., appelé "Nemesis". Le Nemesis traquerait et éliminerait Jill, le membre survivant des S.T.A.R.S.. Il devint impératif que notre organisation obtienne elle aussi les données de Nemesis.
29 septembre

Pour couvrir toute l'affaire, Umbrella largua (par hélicoptère) un Tyrant afin de s'occuper de Léon et Claire, qui essayaient de révéler leur secret. A ce moment là, éclata une nouvelle révélation. Birkin avait prit l'habitude de cacher les résultats de ses études dans le pendentif de sa fille, Sherry. Il était ainsi très probable que le Virus-G s'y trouvait. Pendant qu'Umbrella était occupée à étouffer l'affaire, nous devions capturer Sherry avant qu'il ne puisse le faire. J'envoyai Ada en secret pour localiser Sherry. Moi, "l'homme déjà mort", devait par contre évoluer parmis les ombres. L'obligation et la priorité d'un espion se trouvent dans sa mission, mener à bien la mission comme une machine sans interférence émotionnelle. Mais au travers de son contact et de son implication avec Léon S. Kennedy, une affection naquit en elle peu à peu. Mes instincts ressentirent le danger, quelque chose devait être fait au plus vite. Mes instincts ne me firent pas défaut. Même si Ada était presque parvenue à mettre la main sur le Virus-G, que Léon avait obtenu de Sherry, ses sentiments la conduisirent à sa perte. Mais elle pouvait toujours être de quelque utilité. Je devais sauver sa vie. Les membres de mon organisation se précipitèrent afin de retrouver l'échantillon que Léon avait jeté. Mais Hunk, l'unique survivant de l'équipe de nettoyage d'Umbrella, arriva bien avant nous.

30 septembre

La seule possibilité qui s'offrait à nous fut de ramener Birkin, le monstre, comme spécimen d'échantillon et de l'amener à en finir avec Léon et Claire pour obtenir par le même biais ses données de combat. Bien que Birkin céda la victoire à Léon et Claire, nous fûmes capables de rassembler des échantillons du Virus-G de son corps mort.

1er octobre

A l'aube, le gouvernement bombarda Raccoon City dans l'espoir d'arrêter la propagation du virus. Ce fut, bien entendu, leur prétexte. Quelque temps plus tard, Claire partit pour l'Europe afin de retrouver son frère Chris, et Léon joignit ses forces avec une organisation secrète anti-Umbrella. Sherry est saine et sauve entre nos mains. Jamais je ne sous-estimerai Birkin. Il y a quelque chose au sujet de cette petite fille...


La traduction du Wesker's Report proposée est la propriété de © U.C.A., 2002, traducteur biohazardien anglais/français indépendant.
Toute reproduction est interdite sans le consentement de l’auteur.


Haut de pageHaut de page Fermer la pageFermer la page
DOCUMENTS
Wesker's Report 1
Wesker's Report 2 (texte)
Wesker's Report 2 (images)

DIVERS RESIDENT EVIL
Fonds d'écran
Bibliographie
OST Resident Evil
Dossier Resident Evil Archives
Collector RE
Goodies
Fanarts Resident Evil
BD Resident Evil
Infos sur Capcom

TELECHARGEMENTS
Téléchargements
Vidéos

UMBRELLA
Infos sur Umbrella
Infos sur les UBCS/USS
Notions de base de génétique d'Umbrella
Notions de base de programmation d'Umbrella

STATISTIQUES
Connectés : 2
Visites aujourdhui : 4
Visites totales : 403023
Page générée en 0.01s !


Valid HTML 4.0 Transitional Valid CSS! Powered by PHP ! Get Firefox !

Design de Mathieu Redfield - ©White Umbrella, 2003-2017   
Toute marque citée appartient à son détenteur respectif